AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

&& Hirah O. Gladwing. Depecé de ses humeurs. [ 4-5 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Oh ! This is Hirah O. Gladwing
&

avatar
▬ Messages : 3
Bonus : 9
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: && Hirah O. Gladwing. Depecé de ses humeurs. [ 4-5 ] Jeu 3 Juin - 21:44

    Hello, Mass Murder.

    Nheira
      NOM :Gladwing
      PRENOM(S) : Hirah Otto.
      AGE : 25 ans.
      DATE DE NAISSANCE : 23 Novembre.
      LIEU DE NAISSANCE : Naples - Floride.
      NATIONALITE : Américaine -
      ORIENTATION SEXUELLE : Magique *BANG* Bisexuel.



    Etes-vous bien dans votre peau ?(Dans cette partie, il n’est pas nécessaire de développer, sauf si l’envie vous prend. Le but est d’avoir un aperçu de votre personnage, hors l’avatar.)

    TAILLE :161 Cm. Soit environ 5"3'
    POIDS : entre 44kg et 49kg.
    CHEVEUX : Brun assez claire.
    YEUX : Marron foncé mais monsieur aime les lentilles de couleurs.


    Monsieur le Psy ... Vous posez trop de question
    Spoiler:
     


    « Bonjour Tête de fion Hirah, Asseyez-vous je vous pris. »

    Ce qu’il fit sans se prier, le laissant lâchement choir sur la chaise qu’il trouva à son propre étonnement drôlement confortable. Les jambes légèrement écartées il fit craquer les vertèbres de son cou sans dire un seul mot dans un nouveau soupir. Il eut un silence, puis, une question qu’Hirah trouva bien sûre fort stupide à poser dans un lieux comme une prison.
    « Alors... Vous êtes ici pour quoi ? »
    «Pour avoir organisé le goûter d’anniversaire de mon petit frère. »
    Spoiler:
     

    « Violence physique. J’ai tabassé des gens, cassé des jambes, défigurer des connards, des junkies et des gens bien riche. Vous saviez qu’une guitare peut tuer ? Je le savais pas la première fois où j’en aie envoyé une dans la gueule d’un prof quand j’avais 15 ans. C’est juste à 25 ans que je m’en suis rendue compte quand j’ai vu le crâne du mec que j’ai frappé se fendre…Et son corps trembler sur le sol.»

    Spoiler:
     

    « Oh, faut ajouter la fusillade à Union Station à Los-Angeles …C’est signé Hirah O. Gladwing. Et j’ai assassiné mon chauffeur et un policier aussi, mais là j’ai clamé légitime défense mais on me l’a pas accordé…Dommage han ? »
    Silence. Ça non plus c’est pas drôle comme blague Hirah.

    «Oh ! Et j’ai pas mis ma ceinture de sécurité en voiture. »
    « Je vois ... Mais pourquoi as-tu fait cela ? »
    Hirah rit un peu comme si le psychologue lui avait raconté une blague qu’il connaissait déjà et qu’il riait de politesse.

    « Parce que je peux le faire. Parce que j’étais énervé…Y’a plusieurs raisons, j’ai tabassé beaucoup de gens dans ma vie, si je mettais à vous raconter chacune de ses histoires en serait encore là demain.»

    Sans s’en rendre compte Hirah c’était enfoncé dans la chaise. Il soupira une nouvelle fois et attrapa un crayon dans le porte crayon posé sur le bureau, le tenant comme une cigarette.
    « Et tu es ici pour combien de temps alors ? »
    «Longtemps.»

    Il avait répondu du tac au tac. Sans détours ni se faire d’illusion.
    « Mais dis-moi. Tu crois que c'est bien ce que tu as fait là ? »
    Hirah eut un sourire. Le bien le mal quel intérêt. Il avait fait ce qu’il avait voulut au moment où ça lui avait traversé l’esprit. Comme tout ce qu’il faisait.

    «J’ai une réduction de peine si je réponds que c’était mal ? »
    Pas de réponse. Hirah avait de plus en plus l’impression de répondre à un interrogatoire et non de discuter avec la personne en charge de son état psychologique…De toute façon l’était psychologique d’Hirah était tout aussi déplorable que sa moralité. Un nouveau silence plana briser par le petit grattement du crayon sur le papier ce qui devait être son dossier de prisonnier.
    « Ton enfance a été difficile ? Avec ta famille peut-être ? »
    Silence. Parler de son enfance ça serait parler des gens qui l’avait marqué, de ses…amourettes plus et moins sérieuse. Mais cette double question n’avait aucune échappatoire, il devrait y répondre un jour où l’autre et Hirah n’était pas le genre de garçons à éviter les trucs qui lui plaisent pas…En fait, les trucs qui lui déplaisent il à tendance à les frapper.

    « Difficile je pense pas. Ma famille est plutôt ordinaire…Sauf pour mon père avec sa petite déviance sexuelle. Mom à vite fait de régler le problème en l’expulsant d’un gentil divorce hors du nid familiale. Il à jamais posé la main sur moi et mon frère mais bon, on peut pas prendre de chance avec un pédophile. Mon frère m’adorait, me suivait partout, ma mère me supportait plus ou moins... J’ai jamais manqué de rien, surtout pas de problèmes de comportements. »
    « Tu aurais une scène .. Des propos peut-être qui t'ont marqués à vie ? ... Raconte-moi. »
    Hirah laissa ses yeux descendre au sol une nouvelle fois. Des événements qui ont marqué sa vie ? Il n’en voyait qu’un seul et les souvenirs qu’il avait enfouit longtemps en lui remontèrent tout seul. [/i]

    Spoiler:
     

    Le silence fût court et Hirah releva la tête, touchant secrètement le métal doré, le regard cette fois froid et glacial. Presque méchant.

    «Non. Pas d’événement.»
    Le psychologue n’insista pas et passa à autre chose. Hirah ravala sa rage…
    « Te juges-tu différent des autres.. ?»
    Pas de réponses. Un silence que laissa durer Hirah alors qu’il tenta de calmer ses envies de cogner et de pleurer. Pas question de pleurer devant un psychologue de merde.

    « Plus important, peut-être ?»
    Toujours pas de réponses. Les poings d’Hirah se serrèrent quelques longues secondes.

    « Est-ce que tu te juges mauvais ? »
    Sa langue se délia.
    « J’en aie absolument rien à chier d’être mauvais ou non. »
    Le psychologue haussa les sourcils devant une réaction aussi glaciale. Hirah soupira et desserra les poings. Encore le bruit du crayon gratta le papier de son dossier.

    « Sinon à part ça ... Tu viens d'où, toi ? »
    Hirah soupira une nouvelle fois, un peu excédé. Ça suffit les questions èé !
    «Je suis né à Naples en Floride. Mais j’y aie pas grandis.»

    « Tu avais un but non, dans ta vie avant ? »
    Il repensa à Kelly…Son mariage.
    «Oui. J’avais un but...»

    «... Tu ne t'en veux pas trop d'avoir fait de telles conneries ? Tu ne peux plus trop y accéder maintenant ! Fallait y réfléchir. »
    Hirah haussa les épaules.
    «Y’a que deux choses que je regrettes. C’est de mettre fais prendre par les Ô si désagréables déchets que sont les policiers. »

    « Es-tu violent ? Enfin ... Je veux dire... Tes relations sociales... Avec les autres ? Cela se passe comment généralement ? »
    Le sourire d’Hirah s’agrandit. Amusé par cette question. C’était presque timidement demandé. Mais il savait que s’il répondait correctement on lui accorderait peut-être un répits. Autant en finir rapidement.

    «Moi ? Violent ? Ça dépend. Tant qu’on me cherche pas j’ai pas de raison de répondre. Je suis assez sociable. »

    « Sinon ... Tu me dis quelques mots sur ta personnalité ? »
    Spoiler:
     

    Il soupira marquant la fin de se sujet à peine effleurer. Même lui n’aurait sut se décrire parfaitement de fond en comble.
    Une fois encore le crayon griffonna le papier.


    « Tu es déjà tombé amoureux ?»
    Hirah tiqua à cette question. Il sentit ses doigts se resserrer sur le crayon…
    « Oui… Je suis déjà tombé amoureux.»
    Le psychologue leva les yeux sur Hirah dans un fin sourire attendrit.

    « Comment tu te sentais ?»
    Hirah baissa le visage, se cachant derrière ses cheveux, serrant un peu plus fort le crayon entre ses doigts, comme s’y raccrochant.
    « Je me suis jamais sentit aussi bien qu’en entendant « Je t’aime » s’échapper de ses lèvres. Je me suis jamais sentit aussi calme que quand je l’avais contre moi… »
    Hirah serra détourna la tête. Le psychologue changea de sujet.

    « Pas trop privé de ta liberté ?»
    Hirah tiqua, c’était de la provocation ça ô ô !
    « Oh non, je me suis jamais sentit aussi libre qu’en prison. »
    C’te question !

    « Mais dis-moi ... Tu serais prêt à recommencer si tu en avais la possibilité ? ... Hmm ... »
    Il y eut un silence…Planant et presqu’irréaliste et un fin sourire.
    «Oh oui, n’importe quand.»



    [size=18]Je veux te voir en Action, mon beau ♥️


    Du côté du JoueurPSEUDO/PRENOM : Launn / Spiderman
    AGE : 18 ans
    COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT STEEL ILLUSION ? Grâce à MA Jenn à moi ♥️
    QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ? hmmm <3
    QUEL EST LE MOT DE PASSE ? Validé par Sora


Dernière édition par Hirah O. Gladwing le Ven 4 Juin - 5:37, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is Sora Iwaike
& Admin Givré && « Have you any idea why a raven is like a writing desk ? »

avatar
▬ Messages : 64
Bonus : 39
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: && Hirah O. Gladwing. Depecé de ses humeurs. [ 4-5 ] Mar 10 Aoû - 15:08

Voilà plus de deux mois que nous attendons une fiche complète... Je la déplace dans les Archives et si elle n'est pas complétée dans une semaine, ton compte sera supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

&& Hirah O. Gladwing. Depecé de ses humeurs. [ 4-5 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: •• The Beginning •• :: • Countdown... • :: • Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit