AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Isabelle Jouvet (pas terminé ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Oh ! This is Isabelle Jouvet
&

avatar
▬ Messages : 1
▬ Humeur : Remontée
Bonus : 35
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Dim 27 Juin - 19:00

Votre Curriculum Vitae
    NOM :Jouvet
    PRENOM(S) : Isabelle
    AGE : 27
    DATE DE NAISSANCE :1er janvier
    LIEU DE NAISSANCE : Toulouse, France
    NATIONALITE : Américaine
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle par convention, mais surtout amoureuse d'elle même



Etes-vous bien dans votre peau ?

TAILLE :1m69
POIDS : 43 kilos, et une obsession pour la mode brindille fragile
CHEVEUX : chatains
YEUX : bleus


Quelle personne montrez-vous ? Secrète, maintenant bonne figure malgré l'emprisonnement, Isabelle dissimule assez bien le narcissisme absolu qui l'habite derrière un masque d'indifférence, et l'on pense souvent que son incarcération n'est qu'une grossière erreur. Elle n'est guère bavarde et économise ses mots afin de les utiliser au moment adéquat. Capricieuse, elle tire souvent de sa maîtrise du discours quelques menues faveurs, qui si elles ne sont que minimes la complaise dans son orgueil surdimensionné. Après tout, elle ne fait pas partie de ces vulgaires marginaux qu'elle côtoie, qui n'ont aucune notion de la dignité et des bonnes manières. Le monde tourne autour d'elle; les phrases bien placées qu'elle prononce d'un ton étrangement calme et assuré dans cet environnement inquiétant sont toujours cruellement blessantes sans être grossières ou dans l'attaque frontale. Après tout, même si elle ne l'avouerait jamais, Isabella n'est pas en position de force ici, et supporte mal une vie si sommaire, spartiate et ennuyeuse, entre un dealer pas futé et les complaintes insupportables des taulards, de cette vermine infâme qu'elle n'aurait jamais pensé un jour fréquenter. Mais Isabelle a plus d'un tour dans son sac et espère bientôt user de ses talents de manipulatrice pour parvenir à ses fins, consciente que son physique angélique lui confère un atout dans cette jungle... Quel est celui qui ne voudrait pas sauver la douce bergère dans l'antre du loup ? Sans scrupule et profondément imbue d'elle même, Isabella n('est pas du genre à hésiter à vendre ses camarades de fortune pour obtenir ce qu'elle veut. D'ailleurs, ce qu'elle veut, elle l'a toujours, et ce n'est pas demain la veille que cela changera...


Like an Adult ♥
« Mademoiselle Jouvet, c’est un honneur pour nous de vous recevoir… Vous savez, il m’est un ami cher en plus d’un excellent mecèn… euh, collaborateur ! Et puisque nous cherchons un nouvel avocat pour défendre nos firmes clientes, il m’apparaît évident que vous êtes celle qu’il nous faut. Ce poste est pour vous, ou n’existera pas ! «
L’homme lui avait baisé la main manucurée la veille. Alors, Isabelle souriait angéliquement, puisqu’elle savait que cet entretien n’en était pas un. Elle attendait presque que Mr Mac Emron –qui l’av ait supplié quelques minutes auparavant, de l’appeler « juste Denys » se baisse pour nettoyer les semelles de ses escarpins.
Elle fit tout de même mine de sortir un Curriculum Vitae, qu’elle s’était efforcée de remplir au mieux. L’enseignement qu’elle avait suivi n’eut pu donner lieu à aucun commentaire hostile, après tout, c’était celui d’une fille de l’élite américaine, habitué à un luxe classieux sans être tape l’œil ; on jouait au golf le weekend, on buvait des millésimés avec les plus hauts dirigeants, auxquels on tapotait l’épaule en promettant une protection mutuelle et fidèle.
Comme elle s’y attendait, son geste fit réagir Denys.
« Oh, c’est inutile, vous savez bien mademoiselle que je reconnais vos capacités et votre expérience à sa juste valeur… Je vous ai fait part du salaire fixe ; il n’est certes pas mirobolant, mais n’oubliez pas que les affaires marchent bien. Les primes moyennes de nos collaborateurs s’élèvent à 12000 dollars mensuels en moyenne, a rajouter à ce modeste fixe de 3500… Bien sûr, nous effectuons des réévaluations régulières… Vous aurez un logement de fonction, et bien sûr, un accès à tous les services du comité d’entreprise.. Je sais que vous projeter de vous marier avec notre cher Lord prochainement, et si je n’ai pas à m’immiscer dans des décisions aussi personnelles, sachez que notre garderie est optimale et qu’elle permettra à votre progéniture de fréquenter des enfants bien élevés et de bonne famille… Enfin, vous êtes encore dans la fleur de l’âge, je le sais. »
Il était à ses bottes, c’est lui qui la suppliait d’intégrer son office. Jouissant du plaisir d’être ainsi flatté, à vingt quatre ans, après avoir tout juste obtenu son barreau, Isabelle sortit une Vogue, et l’alluma avec assurance. Comme elle s’en doutait, son interlocuteur ne broncha pas, au contraire.
-« Pardonnez moi, j’étais tellement omnubilé par notre conversation (ton monologue plutôt, pensait Bella) que j’avais tout simplement omis de vous en proposer une, quel piteux gentleman fais je là ! »
-« Ne vous en faites pas, ce n’est pas important . Puis je vous demander une faveur ? »
-« Mais faites, bien sûr, je ferais de mon mieux pour satisfaire vos demandes »
-« Le chef de votre cafétéria cuisine particulièrement gras, et je souhaiterais que vous embauchiez quelqu’un qui soit capable de faire des pâtes au beurre truffées plutôt que du beurre truffé aux pâtes, si vous voyez ce que je veux dire »
-« Bien sûr, je comprend votre inquiétude mademoiselle, j’appellerai sur le champ le gestionnaire pour qu’il y remédie ; vous pourriez faire limoger la moitié de nos employés, je crois que je persisterai à céder à vos demandes… Je sais où sont mes priorités voyez vous, et je ne veux pas échapper à la belle occasion de vous avoir dans notre équipe.

-« Merci. Il faudrait aussi poser des stores anti-Uv dans mon bureau, ma peau craint le soleil, voyez vous »

Denys sourit.
-« ça veut donc dire que vous acceptez de travailler parmi nous ? »
-« J’y réfléchirai. Je vous donnerai ma réponse dans une petite semaine, cela vous va »
Peut-être allait-il protester pour la forme. Il ouvrit la bouche. Elle lui lança un regard enjôleur. Il se ravisa, et sourit comme un vieil homme gâteux devant un diamant brut.
-« Bien sûr, prenez le temps nécessaire, mademoiselle, la place vous est réservée jusqu’à votre réponse ».
Il lui baisa la main une dernière fois, et elle prit congé.

Une fois de plus, elle était parvenue à ses fins, et l’étrange scène auquelle elle venait de participer, cette entretien d’embauche où les rôles s’étaient paradoxalement renversés ne la surprenait même plus.
Une semaine plus tard, elle entrait dans un bureau où des stores anti-Uva et B avaient été fraîchement posés, et on lui servit une salade de fruit rouges et exotiques en dessert. C’était l’hiver, et elle se demandait comment il avaient pu dénicher ces framboises si juteuses en plein hiver avec le trafic aérien ralenti.



On ne peut pas vraiment dire qu'Isabelle fût une élève brillante, bien que ses résultats le fussent. On dira que ceux ci étaient t largement influencés par le poste important qu'avait son père dans l'agro-alimentaire. Parti de rien pour faire fortune en vendant des produits prêts-à-consommer pour les super-fast-food, Cyrillien Jouvet usait sensiblement de sa notoriété et de sa fortune pour que sa fille qu'il chérissait obtienne tout ce qu'elle voulait, , de la robe en soie de confection française à son examen du barreau de News York. Il était certain qu'Isabelle était douée; première de toutes ses promotions et juriste de talent. Cependant, exerçant la profession d'avocat depuis seulement deux ans, ce fût elle qui en eût besoin d'un... Ayant perdu une majeure partie de sa fortune en spéculant à la Bourse, et sans pour autant être sans le sou, rien n'avait pu la sauver cette fois là... Les traitements de faveur ne fonctionnaient plus, et ce constat amer laissait un goût rance dans l'esprit d'Isabelle



Maman, maman ! Raconte-moi une histoire !
Bonjour Isabelle Asseyez-vous je vous pris. Alors... Vous êtes ici pour quoi ? »
J’ai rappelé mon fiancé à l’ordre. Et la fille de joie dont les moules siliconés lui ont servi d’oreiller douillet pendant tout ce temps.

« Je vois ... Mais pourquoi as-tu fait cela ? »
Je n’ai rien contre les menteurs, les hommes lâches et les filles vulgaires, est ce dont une tare que de les préférer morts ?

« Et tu es ici pour combien de temps alors ? ... Mais dis-moi. Tu crois que c'est bien ce que tu as fait là ? »
Oh, si vous voulez me dresser une morale, je suis avocate, et je sais parfaitement que tuer un lâche et une traînée est un crime inscrit dans notre chère constitution, mais tout cela n’est que théorie. C’est lui qui n’avait aucun scrupule. Auriez-vous donc trompé une femme telle que moi ? Auriez-vous osé saccager ma réputation ? Je vous rappelle que le Guardian n’a cessé de mentionner mon nom associé au qualificatif « cocue » ces dernières années. Il y a réellement un problème à punir aussi lourdement quelqu’un de bien qui n’a fait que débarrasser la société d’individus infâmes répandant la syphilis par leurs pratiques sexuelles déviantes et immorales. Songez vous, 77 ans incompressibles, toute cette mascarade parce que la charmante et libidineuse Petrouchka, Anouchka ou Marichka, Dieu sais je, est la fille de l’ambassadeur de Russie. Etait, pardonnez-moi. Je suis en fait victime d’une justice corrompue et vous savez bien que je relirai chaque élément de mon dossier pour trouver la faille.

« Ton enfance a été difficile ? Avec ta famille peut-être ? »
Je suis fille unique, et bienheureusement car je n’aurai jamais pu partager mon père. Mon père est un héros et le restera toujours à mes yeux. D’ailleurs, c’est lui qui m’avait convaincue de mettre un GPS dans l’attaché caisse d’Hans. Ah, il était beau parti, fortuné, fils du gouverneur de Floride, je le connaissais depuis mon enfance, nous faisions des rallyes afin de ne pas nous mêler à la classe moyenne américaine, à ces lambda.. La seule personne que je juge respectable en dehors de notre sphère est Lilianne, ma gouvernante. Elle a beau avoir peu d’esprit critique, elle est moins pragmatique que mon père, je crois.

« Tu aurais une scène .. Des propos peut-être qui t'ont marqués à vie ? ... Raconte-moi. »
A l’enterrement de mon père. Non, laissez tomber. Je n’ai pas envie d’en parler. Chacun s’acharne sur ce qu’il reste de notre fortune maintenant, tel des pic-assiettes.
Mon dixième anniversaire peut-être, fastueux. Comme dans un film de Walt Disney, mon père avait sorti le grand jeu. Le meilleur magicien de France avait fait le déplacement, et le spectacle émerveillait les cinquante cinq bambines de la haute société.
-« Papa, Stéphane a marmonné que je n’étais qu’une gamine pourrie gâtée ».
Un geste vague de Papa a ma gouvernante, et le troisième commis de cuisine n’était plus le bienvenue dans sa maison. Et c’était toujours comme cela.
Hans avait été à ma merci au moins un temps. Trop court, puisqu’il avait jugé bon de me tromper avec cette bombe russe, escort girl d’un mètre quatre vingt, des cheveux blonds platine jusqu’à la chute des reins. Quand je l’avait vue, encore habillée, elle avait le soutien gorge jusqu’au haut du string et le string jouxtant le nombril. So smart…


« Te juges-tu différent des autres.. ? Plus important, peut-être ? Est-ce que tu te juges mauvais ? »
Regardez donc mon physique, c’est sans équivoque, vous ne pensez pas ? Mon esprit est le reflet de cette pureté, de cette perfection…


« Sinon à part ça ... Tu viens d'où, toi ? »
Je suis de souche française, mais je suis à quatre cent pour cent américaine, le béret baguette n’est guère pour moi, et si je parle français couramment, cette langue quasi morte ne me sert pas à grand-chose dans ma vie quotidienne. J’habitais Philadelphie, avant… J’habite encore Philadelphie d’ailleurs…

« Tu avais une but non, dans ta vie avant ? ... Tu ne t'en veux pas trop d'avoir fait de telles conneries ? Tu ne peux plus trop y accéder maintenant ! Fallait y réfléchir. »
Je prouverais mon innocence, alors cessez de me parler avec tant de véhémence, ne vous trouvez vous pas brutal, enfin…
Je voulais un mariage à mon image, grandiose, princier, que sais je. Mais le problème ne vient pas de moi, alors je ne vois pas pourquoi je devrais abandonner ce rêve, puisque je vais sortir bientôt.


« Es-tu violent ? Enfin ... Je veux dire... Tes relations sociales... Avec les autres ? Cela se passe comment généralement ? »
J’attire tous les regards, mais les autres me lassent toujours. Vous savez, il est dur d’être au dessus du panier, et parfois j’aimerai être plus… A leur hauteur.

« Sinon ... Tu me dis quelques mots sur ta personnalité ? »
Je suis fragile, vous savez, je suis une petite fille sensible qui n’a pas confiance en elle et qui meure d’envie d’être protégée. Je ne mérite pas d’être là pour un crime qui n’en est pas un. Je suis une jeune fille de bonne famille et je risque d’être brutalisée dans cet environnement qui ne correspond en rien à ce que j’ai pu connaître auparavant… Je ne suis pas violente pourtant, je suis douce comme un agneau, vous ne me croyez pas ? C’était l’idée de Hans de me donner une arme pour me défendre, et bien je me suis défendue et j’ai défendue ma réputation. Vous savez, j’ai tué sa pétasse en premier. Excusez moi, son escort girl, comme on dit, elle ne méritait pas ça non plus. Je veux dire, de voir sa cervelle sur les murs de l’hôtel, répandue… C’est lui qui a vu trépasser son amante, et je lui ai demandé de la couper en morceau sous la menace de l’arme… Il avait le choix, il aurait pu faire un geste héroïque… Mais c’est lui qui l’a tué, elle a eu le temps d’hurler encore quand il la dépeçait, vous ne pensez pas que c’est une attitude inhumaine ? J’ai versé un énorme pourboire à l’hôtel, je ne suis pas sadique et je respecte leur travail, je me doute bien qu’il n’est pas plaisant de nettoyer du sang… La cervelle avait l’air de coller, et j’ai du amener ma veste au pressing… Vous croyez que vous pourriez me la récupérer, elle vaut assez cher….

« Tu es déjà tombé amoureux ? ... Comment tu te sentais ? Pas trop privé de ta liberté ? Mais dis-moi ... Tu serais prêt à recommencer si tu en avais la possibilité ? ... Hmm ... »
Mes relations amoureuses ne vous regarde aucunement. Mon père m’a toujours dit qu’aucun homme ne comprendrait ma valeur. Un temps, j’ai cru que Hans me guérirait et je me suis mise à nue tant au sen s littéral qu’au figuré. Pour rien au monde je ne me redonnerai à un homme. L’amour n’existe pas, il n’y a que la violence, vous savez.






[size=18]Du côté du JoueurPSEUDO/PRENOM : Lynn
AGE : 17 (Facultatif.)
COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT STEEL ILLUSION ? moteur de recherchge
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ? Un peu étrange de poser cette question alors que je le découvre à peine ! Esthétiquement parlant, il est conçu magnifiquement
QUEL EST LE MOT DE PASSE ?


Dernière édition par Isabelle Jouvet le Dim 27 Juin - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is Kaizuya Kellermaan
& Admin Fou ~ « Lie To Me & Don't Touch Me... »

avatar
▬ Messages : 116
▬ Humeur : Limpide.
Bonus : 103
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Dim 27 Juin - 20:44

Bienvenuuue sur le forum =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steel-illusion.forumactif.org


Oh ! This is James Wolf
&

avatar
▬ Messages : 42
▬ Humeur : Calme, merci, et vous ?
Bonus : 56
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Dans une prison pour dingues, à votre avis pourquoi je suis là ?

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Dim 27 Juin - 21:42

Welcome la frenchy ! En espérant que tu t'amuse bien ^^-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is Kaizuya Kellermaan
& Admin Fou ~ « Lie To Me & Don't Touch Me... »

avatar
▬ Messages : 116
▬ Humeur : Limpide.
Bonus : 103
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Dim 27 Juin - 22:27

Hey Miss °_°

Tu peux commencer à jouer que lorsque tu as été validée é-è
Ta fiche y a écrit "pas terminé" ôO

Et tu n'es pas validée T_T"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steel-illusion.forumactif.org


Oh ! This is Sora Iwaike
& Admin Givré && « Have you any idea why a raven is like a writing desk ? »

avatar
▬ Messages : 64
Bonus : 39
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Dim 27 Juin - 22:32

La frenchie XD Moqueuh-toi pas, c'est mon prédef favori ♥️ ... Après la gardienne <3

Bienvenue à toi.
Je vais encore enfoncer le clou car je suis l'Admin Sadique, mais on ne rp pas tant qu'on est pas validé. Et c'est comme ça sur tous les forums.
Donc entre temps, je supprime ton message.
Et je sais que tu n'as pas FINI ta présentation mais, mamma, fais attention aux codes. Nous n'avons pas passé des heures dessus pour rien ! Exclamation

EDIT Désolée de te pénaliser aussi, James TT___TT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is James Wolf
&

avatar
▬ Messages : 42
▬ Humeur : Calme, merci, et vous ?
Bonus : 56
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Dans une prison pour dingues, à votre avis pourquoi je suis là ?

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Lun 28 Juin - 17:01

C'est pas grave ^^-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is Sora Iwaike
& Admin Givré && « Have you any idea why a raven is like a writing desk ? »

avatar
▬ Messages : 64
Bonus : 39
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^) Mar 10 Aoû - 15:09

Voilà plus de deux mois que nous attendons une fiche complète... Je la déplace dans les Archives et si elle n'est pas complétée dans une semaine, ton compte sera supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Oh ! This is Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Isabelle Jouvet (pas terminé ^^)

Revenir en haut Aller en bas

Isabelle Jouvet (pas terminé ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: •• The Beginning •• :: • Countdown... • :: • Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit